vendredi 24 mars 2017
Flash Infos
Le projet « Congo Today » sollicite l’implication des diplomates: Le projet « Congo Today », initié par Jean Paul Ruhosha de la RDC, sollicite l’implication des diplomates afin de sensibiliser les investisseurs, les hommes d’affaires et les fournisseurs de différents pays à participer au forum économique prévu à Kinshasa                                                    Newsletter du mois de février 2017: La présente newsletter est un bulletin d’informations mensuel, destiné aux partenaires de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), hommes d’affaires et investisseurs réels et potentiels disséminés à travers le monde. Les informations mises à la portée du public sont sélectionnées                                                    La FEC organise la table ronde des PME du 23 au 24 mars: "Booster l’économie de la RDC avec les Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui sont considérées comme le fer de lance de l’économie d’un pays" est l’un des objectifs que poursuit la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) à travers la                                                    RD Congo : les prévisions de croissance économique pour 2017 passent de 2,9% à 4,9%: La Banque centrale de la République démocratique du Congo vient d’annoncer que le pays devrait connaître une croissance de son PIB de 4,9% contre une estimation initiale de 2,9%. Cette amélioration des perspectives économiques du pays a été portée par                                                    L’ANAPI satisfaite du niveau d’investissement atteint par quatre sociétés en RDC: Le Directeur général a.i de l’Agence nationale pour la promotion des investissements(ANAPI), M. Robert Moustafa s’est déclaré satisfait du niveau d’investissements atteint par quatre sociétés en RDC, lors de la 3ème phase de la  visite de travail qu’il a effectuée                                                    La Banque Mondiale va accorder 50 millions de dollars à la RDC: C’est un accord de financement qui vient d’intervenir entre la Banque Mondiale et la République Démocratique du Congo (RDC). Un accord qui entre dans le cadre de la 7ème Revue du portefeuille de l’institution financière qui a eu lieu dans                                                    3ème phase de visite des sociétés agréées par l’ANAPI : Robert Moustafa satisfait de la réalisation effective des projets: En football, il serait appelé Coach en ce qu’il sait accorder un temps de jeu à ses joueurs, en suivant l’évolution de chacun d’eux, et donnant à ceux qui éprouvent des difficultés, des conseils nécessaires pour s’en sortir. Il est                                                    Possible reprise de l’activité économique entre 2017 et 2019 en RDC, selon le Gouvernement: Le  ministre de Communication et médias, Lambert Mende Omalanga a indiqué que la RDC peut escompter une reprise de l’activité économique pour la période 2017-2019 grâce aux efforts drastiques initiés par le gouvernement, notamment la réduction de 30% de fonctionnement                                                    Électricité : un projet pilote dans le solaire pour parer à une terrible chute de production en 2017: C’est une nouvelle épreuve d’étiage du fleuve Congo qui fait craindre le pire pour les secteurs socioéconomiques déjà fragiles du pays. Récemment, la Société nationale de l’électricité (Snel) a évoqué une baisse du niveau des eaux, si l’on compare avec                                                    Gaz méthane: la RDC et le Rwanda signent un accord pour des recherches dans le lac Kivu : La RDC et le Rwanda ont signé vendredi 10 mars à Gisenyi un projet pour mener des recherches communes sur l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu. Le projet est financé par le gouvernement hollandais à hauteur de 8                                                   

Assurances : la Sonas et Gallagher signent un nouveau protocole d'accord

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les nouvelles conditions d’assurance et de réassurance ainsi que l’avenir de la compagnie aérienne du gouvernement étaient au centre des échanges entre une délégation d’Arthur Gallagher (4ème courtier au niveau mondial) et les représentants de la Société nationale d’assurances (Sonas), le samedi 4 mars.

La présence de la délégation d’Arthur Gallagher aux côtés des représentants de la Sonas se justifie par le souci de se conformer aux standards internationaux.

Par cette occasion, un protocole d’accord a été signé entre la Sonas et la délégation d’Arthur J. Gallagher, réassureur de la flotte du gouvernement congolais, dans le cadre de renouvellement de la souscription des polices d’assurance de ces engins volants de l’État congolais.

Cette firme de droit britannique et réassureur de la flotte aérienne du gouvernement congolais ainsi que des avions de la Compagnie aérienne du gouvernement Congo Airways souhaite apporter son expertise à la Sonas.

Au sortir de la réunion à huis clos ayant conduit à la signature du protocole d’accord, M. Coltart, chef de la délégation britannique a indiqué que la rencontre avec la Sonas a permis aux différentes parties prenantes de « repenser leurs politiques de collaboration d’une part ». Et d’autre part, a-t-il affirmé, il était question d’étudier de nouveaux mécanismes sur les différents contrats d’assurances.

Le directeur d’aviation de Gallagher a, en outre, souligné que les relations de son entreprise avec la Sonas, qui datent d’une décennie, sont au beau-fixe. « Nous sommes là pour améliorer notre partenariat avec la Sonas. Nous avons parlé de plusieurs choses pouvant permettre à nos entreprises respectives de se développer, d’émerger, d’évoluer... Nous avons parlé de tous les détails possibles de notre travail », a déclaré Williams Coltart.

Un procès-verbal a été signé pour sanctionner l’événement. La Sonas y a été représentée par son directeur en charge des « assurances Transports », Richard Kapena Ditolo.

« Avec notre partenaire, nous avons passé en revue l’état des lieux des contrats signés, puisque nous devons nous conformer à la nouvelle législation, avec le nouveau Code des assurances qui venait d’être promulgué », a rassuré Richard Kapena.

Face à cette situation, a-t-il ajouté, il était important pour la Sonas de discuter avec ses partenaires sur ses nouvelles conditionnalités qui régissent la loi congolaise au travers « le nouveau Code d’assurances ».

Invité pour la circonstance, le directeur général de Congo Airways (compagnie aérienne de l’Etat), Désiré Balazire Bantu a souligné que les échanges étaient très fructueux. 

« Je pense que celui qui n’a jamais connu les problèmes ne comprendra pas la nécessité de recourir à une assurance. Lorsqu’on transporte des vies humaines, il est toujours nécessaire de pouvoir s’assurer. C’est comme cela que nous allons développer notre pays », a-t-il déclaré.

Au nom de la Sonas, Kapena a rappelé que la RDC a, en matière d’assurances, basculé dans une nouvelle sphère. C’est pourquoi, la Sonas, les courtiers et d’autres entreprises ainsi que d’autres institutions doivent à présent se conformer au nouveau Code d’assurances.

(Forum des As) 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF