mercredi 24 mai 2017
Flash Infos
Les trois commandements de la croissance robuste en Afrique subsaharienne, selon le FMI: Les pays d'Afrique subsaharienne doivent assainir leurs politiques budgétaires, diversifier leurs économies et s'occuper de leurs populations les plus démunies. Ce sont, en effet, les trois piliers à prendre en compte pour que cette région de l’Afrique puisse espérer une                                                    Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an : Porté il y a deux ans aux commandes de la Banque Africaine de Développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Adesina, qui a été auparavant ministre de l’Agriculture dans son pays avant de rejoindre la BAD, estime que le moment est venu                                                    Formalisation du secteur minier artisanal pour améliorer les conditions humaines: « Suivre l'évolution de l'or artisanal depuis le site minier jusqu'à l'exportation conformément aux normes régionales et internationales », tel est l’objectif que s'est fixé la structure « partenariat Afrique-Canada ». Mercredi 17 mai, la structure « Partenariat Afrique-Canada (PAC) »                                                    Mise en place d’un guide pratique pour la croissance agricole au Kongo Central: Le ministre provincial de l’Agriculture, développement rural, pêche et élevage du Kongo Central, Pierre Kabangu Nsalambi, a clôturé mardi les travaux de l’atelier de validation des outils de chaînes de valeurs agricoles développés dans le projet de développement du pole                                                    Newsletter du mois d'avril 2017: La présente newsletter est un bulletin d’informations mensuel, destiné aux partenaires de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), hommes d’affaires et investisseurs réels et potentiels disséminés à travers le monde. Les informations mises à la portée du public sont sélectionnées                                                    Organisation du Forum sur les opportunités de financement et des avantages offerts par la TDB Banque et l’ACA à Kinshasa: Kinshasa a abrité en début de la semaine du 15 mai 2017, le forum d’affaires sur les opportunités de financement et les avantages qu’offrent la Banque de commerce et de développement de l’Afrique Orientale et Australe (TDB) et l’Agence pour                                                    Le COMESA appelé à développer l’agriculture pour accroître le commerce intra régional : Les pays membres du Marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) dont la République Démocratique du Congo, ont été appelés à développer l’agriculture en vue d’accroître la production nationale et soutenir le commerce intra régional, au cours d’un forum                                                    Le système de Passation des marchés publics en RDC jugé conforme aux standards internationaux: Les participants à l’atelier de validation  du rapport d’évaluation du système de passation des marchés publics en République démocratique du Congo pour l’exercice 2017 ont estimé que  le cadre légal et réglementaire du système national de passation des marchés publics                                                     La RDC bientôt dotée de la loi sur l’activité semencière: Les participants à l’atelier de sensibilisation  des parlementaires  sur la proposition  de loi  relative  à l’activité  semencière  en RDC, organisé par le COMESA (Marché commun  de l’Afrique orientale et australe) du 08 au 10 mai à Kinshasa, ont convenu de                                                    RD Congo : Amani Gold lèvera 25 millions $ pour faire avancer son projet Giro: La compagnie minière Amani Gold a conclu avec le chinois Luck Winner Investment, un mémorandum d’entente (MoU) portant sur un investissement de 25 millions $ dans le projet aurifère Giro, en RD Congo. Les fonds qui seront levés par le                                                   

Revue de la performance du portefeuille de la Banque mondiale: Henri Yav attend des agences d’exécution des résultats concrets

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

M.Henri Yav Mulang, ministre des Finances et Gouverneur pays de la Rd Congo près la Banque mondiale, a clôturé la revue de performance du portefeuille de cette Institution de Bretton Woods pour l’année 2017 en cours. C’était le vendredi dernier, en présence de quelques membres du Gouvernement, du n°1 de la Banque mondiale en Rdc, des coordonnateurs des projets et des bénéficiaires. Rappelons que cette revue a été placée sous le thème : « Mise en œuvre des projets financés par la Banque mondiale face aux défis de la crise économique en cours ». Et ce, dans l’objectif de permettre de faire véritablement le bilan de la mise en œuvre des projets et de contribuer ainsi à l’amélioration de la performance des projets et par là, aux objectifs de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations.

Premier à prendre la parole, M. Ahmadou Moustapha Ndiaye, Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la Rd Congo, qui a souligné que le solde non décaissé des projets peut toujours aider le pays à subvenir aux objectifs de développement au bénéfice des populations et pour le développement durable. C’est ici qu’il a émis le vœu pour l’adoption des mesures pour se rassurer que les recommandations sont mises en œuvre.

Il a toutefois retenu deux types de recommandations : l’amélioration du portefeuille actuel avec des mesures concrètes et les nouvelles pistes d’orientation (emplois des jeunes, enseignement supérieur, etc.) qui doivent être pris en compte dans le nouveau cadre de développement pays. Il a reconnu que le suivi des projets est réellement en place au niveau du Gouvernement, avant de le remercier de la collaboration sans laquelle il n’y aurait pas de revue.

Pour lui, cette revue a été différente de celle de 2016, dans le sens qu’elle s’est passée dans deux jours avec la constitution des commissions. Il a terminé par réitérer la volonté de la Banque mondiale à travailler avec le Gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations, en dépit des défis en décaissement qui demeurent.

Le ministre des Finances, Henri Yav a, dans son mot de clôture expliqué qu’après l’ouverture des travaux de la 7ème revue, nous voici à la clôture, avant de remercier les parties prenantes.  « La Banque mondiale a réaffirmé son engagement d’accompagner la Rd Congo, le Gouvernement a rappelé ses priorités et attentes », dit-il, avant de dire que les deux parties ont réaffirmé leur engagement de sauvegarder le niveau des interventions et d’écarter les écueils à la mise en œuvre des projets.

Et ce, parce que la mise en œuvre du plan d’action aidera à atteindre cet objectif. Et les projets financés par la Banque mondiale sont sous tutelle de leurs ministères. « Aux agences d’exécution, j’attends des résultats concrets. A la cellule de suivi, de veiller à la mise en œuvre des recommandations, mais aussi des procédures de gestion de la Banque mondiale », martèle-t-il.

50 millions de dollars Us

Bien avant la clôture de cette 7ème revue, le Gouvernement congolais, représenté par le ministre des Finances et le Directions des Opérations de la Banque mondiale ont signé l’accord de financement additionnel au profit de PROFIT Congo, d’un montant de 50 millions de dollars Us. Ce montant vise entre autres à renforcer le système fiscal congolais, le cadre du processus budgétaire, opérationnaliser la réforme de la comptabilité publique, contribué à la décentralisation financière, etc. Ce programme se clôturera au 31 décembre 2021 et sera mis en œuvre par le Comité d’orientation des finances publiques.

(Avenir) 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF