mardi 25 avril 2017
Flash Infos
Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures: Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse                                                    Inauguration de la microcentrale hydroélectrique de Wau au Nord-Kivu: La micro centrale hydroélectrique de Wau dans le territoire de Masisi, province du Nord Kivu a été inauguré mardi, indique le PNUD dans un communiqué de presse remis mardi à l’ACP. Selon la source, la réalisation de cet ouvrage d’intérêt                                                    Congo-Kinshasa: AN - La profession d'architecte bientôt règlementée !: Initiée par l'Honorable Lucain Kasongo Mwandianvita, La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'ordre national des architectes a été déclarée recevable et envoyée en commission mixte pour son approfondissement. Dans le souci de corriger certaines difficultés rencontrées le                                                    Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !: Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine. Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations                                                    Croissance en Afrique: le rebond après un net ralentissement: La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. Telles sont les conclusions de la nouvelle édition d'Africa's Pulse, un rapport                                                    La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC: La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3                                                    La croissance économique en Afrique subsaharienne atteindrait 2.6 % en 2017, selon la Banque Mondiale: La croissance économique de l’Afrique subsaharienne est en train de rebondir, avec possibilité d’atteindre environ 2.6 % en 2017, d’après les conclusions de la 15ème édition de la Revue « Africa’s Pulse » de la Banque Mondiale publiée mercredi à                                                    Dix milliards USD de GTT dollars dans la reconstruction de la province du Haut Katanga: Le directeur général de la Société allemande « German Technology Transfert » (GTT), Matthias Steinschulte, a fait part lundi au gouverneur de la province du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, de l’ouverture à Lubumbashi du bureau de son entreprise                                                    Randgold décide de garder ses engagements en RDC: M. le président de kibali et PDG de Randgold , Mark Bristow , a déclaré, au cours d’un point de presse organisé mardi à kinshasa que Randgold garde ses engagements en RDC car convaincu que le gouvernement de ce pays                                                    Congo Airways acquiert un nouvel aéronef « Boeing 737-800 »: La compagnie aérienne nationale Congo Airways a réceptionné samedi 15 avril 2017 à l’Aéroport international de N’djili un nouvel aéronef « Boeing 737-800 » fabriqué en 2012 et d’une capacité de 180 passagers. L’appareil a atterri à 12 heures 30 locales                                                   

Libéralisation du secteur des assurances : le lancement des activités fixé au 30 juin 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dans le cadre de la libéralisation du secteur des assurances en République démocratique du Congo, l’Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) a convié les opérateurs du secteur à une rencontre de prise de contact et d’échanges, au Cercle de Kinshasa.

Au menu : les questions et préoccupations éventuelles que les uns et les autres soulevaient à propos du cadre de collaboration futur que l’équipe dirigeante de l’ARCA veut d’ores et déjà fructueux.

Dans son mot de circonstance, le président du conseil d’administration de l’ARCA, Bienvenu Liyota, a rappelé qu’en prenant la décision de libéraliser le secteur des assurances dans la lignée des réformes des secteurs économiques et bancaires, le gouvernement, sous la houlette du président de la République, vise non seulement l’amélioration du climat des affaires en RDC mais aussi et surtout l’ouverture d’un secteur porteur d’espoir de croissance économique significative. Lequel ne manquera pas, s’est-il déclaré convaincu, de contribuer à la stabilité de l’économie congolaise, cheval de bataille du gouvernement à qui été confiée la mission d’améliorer le vécu quotidien du Congolais.

M. Liyota a rassuré les opérateurs du secteur des assurances que non seulement l’ARCA respectera et fera respecter le cadre législatif mis en place dans cette réforme des assurances, mais également, se conformera aux principes de base en matière d’assurances en tenant compte des normes internationales reconnues.

De son côté, le directeur général de l’ARCA, Eric Mboma, a annoncé le lancement effectif des activités de l’ARCA pour le 30 juin 2017.

Comparant la RDC à d’autres pays d’Afrique sur le plan démographique, il a relevé qu’elle est le troisième pays le plus peuplé après le Nigéria (317 millions) et l’Ethiopie (150 millions). En 2035, elle aura 115,9 millions d’habitants. D’où il y aura une progression démographique importante dans le pays. 

Dans cet ordre d’idées, il a révélé que 50 % des Congolais vivront en 2030 en milieu urbain. Au-delà de 2030, il y aura plus de Congolais vivant en villes qu’en milieux rural.

Eric Mboma a, d’autre part, expliqué l’importance de l’assurance compte tenu de la situation économique et démographique de la RDC. Aussi, a-t-il passé en revue la situation financière de la RDC où, a-t-il dit, le marché économique actuel est estimé entre 350 000 000 dollars américains et 400 000 000 dollars Us sur la partie non-vie.

Pour être agréé comme assureur et opérer en RDC, il a indiqué qu’il faut être une société anonyme avec un capitale de 10 millions de dollars Us et ayant son siège social en RDC; se conformer à la législation congolaise et obtenir un agrément pour la vente de produits d’assurance vie et non-vie ainsi que pour les administrateurs-directeurs.

(Potentiel)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF