mardi 25 avril 2017
Flash Infos
Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures: Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse                                                    Inauguration de la microcentrale hydroélectrique de Wau au Nord-Kivu: La micro centrale hydroélectrique de Wau dans le territoire de Masisi, province du Nord Kivu a été inauguré mardi, indique le PNUD dans un communiqué de presse remis mardi à l’ACP. Selon la source, la réalisation de cet ouvrage d’intérêt                                                    Congo-Kinshasa: AN - La profession d'architecte bientôt règlementée !: Initiée par l'Honorable Lucain Kasongo Mwandianvita, La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'ordre national des architectes a été déclarée recevable et envoyée en commission mixte pour son approfondissement. Dans le souci de corriger certaines difficultés rencontrées le                                                    Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !: Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine. Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations                                                    Croissance en Afrique: le rebond après un net ralentissement: La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. Telles sont les conclusions de la nouvelle édition d'Africa's Pulse, un rapport                                                    La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC: La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3                                                    La croissance économique en Afrique subsaharienne atteindrait 2.6 % en 2017, selon la Banque Mondiale: La croissance économique de l’Afrique subsaharienne est en train de rebondir, avec possibilité d’atteindre environ 2.6 % en 2017, d’après les conclusions de la 15ème édition de la Revue « Africa’s Pulse » de la Banque Mondiale publiée mercredi à                                                    Dix milliards USD de GTT dollars dans la reconstruction de la province du Haut Katanga: Le directeur général de la Société allemande « German Technology Transfert » (GTT), Matthias Steinschulte, a fait part lundi au gouverneur de la province du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, de l’ouverture à Lubumbashi du bureau de son entreprise                                                    Randgold décide de garder ses engagements en RDC: M. le président de kibali et PDG de Randgold , Mark Bristow , a déclaré, au cours d’un point de presse organisé mardi à kinshasa que Randgold garde ses engagements en RDC car convaincu que le gouvernement de ce pays                                                    Congo Airways acquiert un nouvel aéronef « Boeing 737-800 »: La compagnie aérienne nationale Congo Airways a réceptionné samedi 15 avril 2017 à l’Aéroport international de N’djili un nouvel aéronef « Boeing 737-800 » fabriqué en 2012 et d’une capacité de 180 passagers. L’appareil a atterri à 12 heures 30 locales                                                   

Possible reprise de l’activité économique entre 2017 et 2019 en RDC, selon le Gouvernement

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le  ministre de Communication et médias, Lambert Mende Omalanga a indiqué que la RDC peut escompter une reprise de l’activité économique pour la période 2017-2019 grâce aux efforts drastiques initiés par le gouvernement, notamment la réduction de 30% de fonctionnement des institutions de l’Etat, selon le compte rendu du conseil des ministres tenu le 7 et le 9 mars.

Cette reprise, selon ce compte rendu, est aussi liée à une demande intérieure qui laisse entrevoir des perspectives de la croissance de la demande mondiale sur le marché, précisant que cette croissance peut être réalisée que si l’économie est diversifiée.

Le chef du gouvernement, Samy Badibanga Ntita qui s’était entouré des ministres d’Etat, ministre de l’Economie et  des Finances, a brossé à l’intention des autres membres du gouvernement la situation macroéconomique et financière récente du pays.

Celle-ci, souligne le compte rendu, découlent des effets du ralentissement économique mondial, de la faiblesse des cours des principaux produits de base ainsi que la tendance à la baisse de l’entrée des capitaux étrangers.

Ces faiblesses ont entrainé à la fin de l’année 2016, un repli considérable du taux de croissance économique à 2,4% en 2016 alors qu’il se situait à 6,9% en 2015 et 9,6% en 2014.

Le gouverneur de la BCC a fait part de son constat d’une reprise, bien que lente, de l’activité économique. Il a demandé au gouvernement à encourager les investisseurs  dans le secteur pétrolier et minier, à émettre des bons de trésor pour collecter l’épargne extérieure, à limiter les paiements en devises en les réservant aux seuls paiements internationaux et  à accompagner le secteur privé dans la recherche des financements ainsi que l’amélioration du climat des affaires en réduisant la multiplicité des taxes.

Le conseil des ministres a, en outre, évoqué le phénomène de contrefaçon de certains  billets de banque signalé par le gouverneur de la BCC, qui selon lui, est une œuvre d’une chaine criminelle qui récupérait des billets impropres à la circulation destinée à la destruction.

A cet effet, des arrestations ont été opérées même au sein de l’Institut d’émission en rapport avec « ce véritable crime économique », précise le compte rendu qui indique que des mesures ont été prises par son institution pour sécuriser les opérations de destruction des billets impropres à la circulation.

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo avait assisté à ce conseil qui avait un caractère purement économique.

(ACP)

 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF