mardi 25 avril 2017
Flash Infos
Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures: Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse                                                    Inauguration de la microcentrale hydroélectrique de Wau au Nord-Kivu: La micro centrale hydroélectrique de Wau dans le territoire de Masisi, province du Nord Kivu a été inauguré mardi, indique le PNUD dans un communiqué de presse remis mardi à l’ACP. Selon la source, la réalisation de cet ouvrage d’intérêt                                                    Congo-Kinshasa: AN - La profession d'architecte bientôt règlementée !: Initiée par l'Honorable Lucain Kasongo Mwandianvita, La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'ordre national des architectes a été déclarée recevable et envoyée en commission mixte pour son approfondissement. Dans le souci de corriger certaines difficultés rencontrées le                                                    Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !: Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine. Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations                                                    Croissance en Afrique: le rebond après un net ralentissement: La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. Telles sont les conclusions de la nouvelle édition d'Africa's Pulse, un rapport                                                    La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC: La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3                                                    La croissance économique en Afrique subsaharienne atteindrait 2.6 % en 2017, selon la Banque Mondiale: La croissance économique de l’Afrique subsaharienne est en train de rebondir, avec possibilité d’atteindre environ 2.6 % en 2017, d’après les conclusions de la 15ème édition de la Revue « Africa’s Pulse » de la Banque Mondiale publiée mercredi à                                                    Dix milliards USD de GTT dollars dans la reconstruction de la province du Haut Katanga: Le directeur général de la Société allemande « German Technology Transfert » (GTT), Matthias Steinschulte, a fait part lundi au gouverneur de la province du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, de l’ouverture à Lubumbashi du bureau de son entreprise                                                    Randgold décide de garder ses engagements en RDC: M. le président de kibali et PDG de Randgold , Mark Bristow , a déclaré, au cours d’un point de presse organisé mardi à kinshasa que Randgold garde ses engagements en RDC car convaincu que le gouvernement de ce pays                                                    Congo Airways acquiert un nouvel aéronef « Boeing 737-800 »: La compagnie aérienne nationale Congo Airways a réceptionné samedi 15 avril 2017 à l’Aéroport international de N’djili un nouvel aéronef « Boeing 737-800 » fabriqué en 2012 et d’une capacité de 180 passagers. L’appareil a atterri à 12 heures 30 locales                                                   

3ème phase de visite des sociétés agréées par l’ANAPI : Robert Moustafa satisfait de la réalisation effective des projets

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En football, il serait appelé Coach en ce qu’il sait accorder un temps de jeu à ses joueurs, en suivant l’évolution de chacun d’eux, et donnant à ceux qui éprouvent des difficultés, des conseils nécessaires pour s’en sortir. Il est plutôt un manager, un bon manager. Robert Moustafa, Directeur Général a.i de l’ANAPI, n’attend pas de recevoir seulement les dossiers et explications. Il a décidé d’abandonner son office huppé et climatisé, pour  descendre sur terrain, afin de palper du doigt les réalités dans la réalisation des projets, pour les sociétés installées en RDC et qui ont eu les bénéfices du Code des investissements. Il s’agit des sociétés agréées par l’ANAPI. Après la première visite, au mois de janvier et la seconde au mois de février, la troisième visite en ce mois de mars, l’a conduit successivement dans les entreprises  Immotex (Texaf), le Centre médical Dimant au 2ème étage de l’immeuble Futur Tower, à Béatrice Hôtel et à l’entreprise Fabri Métal Congo (FAMECO Sarl) sur la 17ème Rue Limete, évoluant respectivement dans les secteurs de l’immobilier et de l’agro-industrie. Au-delà des difficultés rencontrées par les unes et les autres, M. Robert Moustafa a terminé de manière globale sa ronde de vendredi, 10 mars 2017, par une note positive en termes de réalisation effective desdits projets.  

Parmi les quatre missions dévolues à l’Agence Nationale pour la Promotions des Investissements, ANAPI en sigle, notamment, la mission de promotion de l’image positive de la République Démocratique du Congo ; la mission de promotion des opportunités spécifiques d’investissement ; la mission de plaidoyer en vue de l’amélioration du climat des affaires au pays (after-care), il y a la mission d’accompagnement administratif des investisseurs qui décident d’établir ou d’étendre leurs activités économiques sur le territoire national. C’est dans ce cadre que le staff dirigeant  de l’ANAPI, sous la conduite de son Directeur Général a.i, M. Robert Moustafa, a visité quatre sociétés qui ont bénéficie pratiquement du code des investissements. Il s’agit de l’Immotex (Texaf), le Centre médical Dimant au 2ème étage de l’immeuble Futur Tower, à Béatrice Hôtel et à l’entreprise Fabri Métal Congo (FAMECO Sarl) sur la 17ème Rue Limete, évoluant respectivement dans les secteurs de l’immobilier et de l’agro-industrie.

Satisfaction de l’accompagnement de l’ANAPI

Installé en République Démocratique du Congo depuis 1926, le Groupe Immotex (Texaf), qui a plusieurs structures, opère dans le secteur immobilier. Situé dans l’enceinte de la concession Utex, sur l’avenue Mondjiba, il a bénéficié de deux projets à usage résidentiel. Le premier, en 2012, a permis à ce groupe de construire 48 logements déjà en location, sous l’accompagnement de l’ANAPI. Le deuxième projet avec 33 appartements a été mis en location récemment. Satisfait de cet accompagnement, Jean Philippe, Directeur Général du Groupe Immotex (Texaf) a indiqué avoir sollicité un troisième projet, pour lequel la demande d’agrément pour 82 logements est en étude au niveau de l’ANAPI. Ce qui fera en somme 163 logements consolidés. Par ailleurs, Jean Philippe a relevé quelques difficultés auxquelles se trouve confronté son Groupe. Entre autres, la lenteur d’exécution par rapport aux formalités de dédouanement au niveau de la DGDA, l’absence de flexibilité sur les contraintes de procédures au niveau de l’embarquement, mais aussi pour les formalités au niveau du Gouvernement pour l’obtention des exonérations. Pour ces difficultés enregistrées, le Groupe Immotex a demandé l’implication, si pas le secours de l’ANAPI quant à la réalisation de son troisième projet. Enfin, Jean Philippe, au nom de son Groupe, s’est dit satisfait de l’accompagnement de l’ANAPI, qui ne cesse d’encourager les investissements dans un secteur qui n’est pas facile et dans un environnement socio-économique difficile. Du côté ANAPI, Robert Moustafa a indiqué qu’il s’agit d’un projet qui fait honneur au pays, parce que côté en bourse avec 100% d’actif investi. Bien plus, qu’il s’agit d’un projet créateurs d’emplois consolidé, avec 100 emplois directs et 400 indirects. Et de souligner que sur une note positive en termes de réalisation effective du projet qu’il termine la visite.

Comptant du support de l’ANAPI

Deuxième étape de la visite le Centre médical Dimant, sur le boulevard du 30 juin, est un méga projet moderne, dont le coût est évalué à trois millions de dollars. La visite guidée dans les services possibles organisés par cette structure sanitaire qui mise sur la technologie pour la valeur, en s’appuyant sur trois postulats : Patient-Qualité-Rapidité, a donné au Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements de conclure, qu’au-delà de la création d’emplois 250 au total, directs et indirects, c’est un projet exécuté à 100%. D’ailleurs, le projet d’extension à travers certaines communes de la capitale est envisagé. M. Rahim Tajdin, Directeur Général du Centre Médical Dimant, s’est montré comptant et a donné une précision de taille, en indiquant qu’avant même que cette structure médicale soit implantée en République Démocratique du Congo, l’ANAPI  était dans l’accompagnement administratif. Cependant,  il a déplorant le problème de la TVA. Comme quoi, le travail accompli par l’ANAPI mérite des éloges.

Nous ne sommes pas abandonnés

Evoluant dans le secteur immobilier, Béatrice Hôtel fait parler de lui à Kinshasa. D’un coût global de 14 millions de dollars américains, le projet, bénéficiaire des avantages prévus par le code des investissements connaît une réalisation à hauteur de 90%, avec 100 emplois directs et 150 indirects. Ce projet de 130 chambres souffre d’un taux d’occupation moyen, en raison de la crise qui frappe le pays. M. Hyppolite Tshebua, Directeur Général Adjoint, se senti réconforté par la visite du Numéro Un de l’ANAPI. « Je suis vraiment dans la joie, car on se croyait abandonné. Donc, l’on va recourir encore à l’ANAPI pour obtenir des facilités afin de terminer ce projet qui est important pour la ville de Kinshasa, partant pour tout le pays », a-t-il fait savoir. En fin, Hyppolite Tshebua, a relevé certaines difficultés, notamment, d’ordre financier, la hausse des prix des matériaux en dépit de la marge de sécurité et enfin, la multiplicité de taxes. En bon manager, Robert Moustafa a encouragé les responsable de cette entité immobilière de façon à ce que soit terminé le projet au niveau du quatrième étage de l’immeuble.

Aide en matière d’exonération

Fabri Métal Congo (FAMECO), sur 17ème Rue Limete a été la dernière étape de la visite du DG ai de l’ANAPI, Robert Moustafa. Leader dans la fabrication des armatures en acier de haute résistance en Afrique Centrale, FAMECO, qui offre 200 emplois directs et indirects, a lancé ses activités commerciales en RDC en juin 2007 et joue un rôle important dans le développement du pays.  M. Ali Makki, Directeur Logistique,  a soutenu l’indéniable aide de l’ANAPI en matière d’exonération, notamment de l’usine d’oxygène, de deux fours et des mitrailles traitées. Après la visite du site, le DG ai ANAPI a fait savoir à son partenaire que son institution était toujours disposée à protéger l’industrie locale, à aider pour maintenir l’exploitation et pourquoi pas en cas d’extension des activités, parce qu’il s’agit des entreprises créatrices d’emploi.

(La Prospérité)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF