jeudi 29 juin 2017
Flash Infos
RDC : L’OGEFREM s’offre un Lexique et met en place une Banque de données en ligne !: L’Office de Gestion du Fret multimodal (OGEFREM) s’est offert un « Lexique des Termes et Expressions Techniques usuels dans la Chaine de Transport Multimodal » et une Banque de données dans le cadre du projet « Observatoire National des Transports de la Rd                                                    RDC : Le Centre de Démonstration des Techniques Agricoles bientôt alimenté en électricité !: Deux après le lancement de ses activités, le Centre de Démonstration des Techniques Agricoles (CDTA) sera bientôt alimenté en électricité. Le Trésor Public via le Ministère du Budget vient de prendre en charge les frais de raccordement au courant électrique moyenne                                                    Le Président de la République Joseph Kabila promulgue la loi des Finances de l’exercice 2017: Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange vient de signé, depuis la ville cuprifère de Lubumbashi, une série d’Ordonnances, dont l’une porte sur la promulgation de la loi des Finances publiques exercice 2017. Comme d’aucuns se le rappelleront, le Chef                                                    BAD : une nouvelle stratégie pour créer 25 millions d’emplois sur la prochaine décennie : A l’horizon 2025, la Banque africaine de développement (BAD) promet de générer 25 millions d'emplois à travers sa nouvelle stratégie qui pourrait avoir un impact positif sur un total de 50 millions de jeunes. Dénommée « Emploi pour les jeunes en Afrique                                                    PARTICIPATION DE L’ANAPI A LA JOURNEE D’OPPORTUNITES D’AFFAIRES PAYS, CE MERCREDI 21 JUIN 2017 A L’HOTEL MEMLING: Il s’est tenu ce mercredi 21 juin 2017 à l’Hôtel Memling de la Gombe, la Journée d’Opportunités d’Affaires Pays, organisée par la Nouvelle Chambre de Commerce Nationale, en sigle NCCN-RDC. L’organisation de cette journée s’inscrit dans l’optique de la promotion des                                                    Dix millions de dollars pour relancer les activités de la Minière de Bakwanga au Kasaï Oriental: Le gouvernement disponibilise actuellement la somme de dix millions de dollars américains en vue de relancer les activités de la Minière de Bakwanga, au Kasaï Oriental et éviter ainsi  la mort programmée de cet ancien fleuron de l’économie congolaise, a                                                    Ituri: 3,5 millions USD pour la gestion des Lacs Albert et Edouard: La Banque Africaine pour le Développement(BAD) a débloqué 3,5 millions de dollars américains pour le projet LEAF 2, qui vise à accroitre la production des poissons des lacs Albert et Edouard et améliorer les conditions de vie de la population                                                    La RDC, candidate pour abriter le bureau régional de la BAD: Le Ministre des Finances, Henry Yav Mulang, en  sa qualité de gouverneur pays auprès de la Banque africaine de développement (BAD), a proposé la candidature de la République démocratique du Congo pour abriter le bureau régional de cette institution bancaire                                                    La RDC lance son Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal de l’or (ITOA): Le ministère des Mines a lancé lundi 19 juin à Kinshasa un dispositif pour assurer la traçabilité de l’or produite artisanalement en RDC. Ce dispositif, appelé ITOA (Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal) vise l’encadrement de la filière aurifère pour                                                    Le premier café « Arabica » produit en RDC apprécié sur les marchés internationaux : Le Directeur général de l’Office national de café (ONC), Augustin Bompate Bo-Lounda, a indiqué au cours d’un entretien lundi 19 juin 2017 avec l’ACP, que le café « Arabica » produit pour la première fois en RDC est prisé sur                                                   

Plus de 964 sites touristiques répertoriés en RDC

La République démocratique du Congo compte environ 964 sites touristiques répertoriés par le ministère du Tourisme sur l’ensemble du territoire national, dont 585 sites naturels, 108 historiques, 195 socioculturels et 76 industriels, indique un document du ministère de Tourisme dont une copie est parvenue lundi à l’ACP.

Parmi les 964 sites, 400 n’ont plus des voies d’accès et d’autres se trouvent dans des contrées insécurisées, précise la même source qui cite le secrétariat général au Tourisme.

A en croire cette source, au terme du premier trimestre 2015, la RDC a enregistré 77.575 visites des touristes venus contempler les espèces endémiques, notamment les gorilles de montagne et les bonobos sur le parc de Virunga. Ces visites ont rapporté au trésor public 324.100.000 FC, soit 3,5% des assignations.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) envisageait de concevoir un programme avec la République démocratique du Congo pour lui permettre de remettre en marche son industrie touristique et de réhabiliter ses sites touristiques, souligne le document. Cette idée avait été lancée au mois d’avril 2014 par le directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), au cours d’un forum sur la promotion du tourisme en Afrique tenu à Marrakech, au Maroc.

Le directeur général de l’OMT avait reconnu que des pays comme l’Angola, la RDC, le Burundi, le Congo / Brazzaville, le Cameroun ont des atouts pour devenir de grandes destinations touristiques à l’instar du Maroc, du Kenya, de la Tunisie, de l’Egypte, de l’Afrique du Sud, de Maurice. Ces pays sont aujourd’hui des modèles en matière du développement de l’industrie touristique.

Parent pauvre de l’économie

L’industrie touristique congolaise a connu des années de gloire dans les années soixante-dix avec, notamment la visite de plusieurs milliers de touristes occidentaux et asiatiques dans les parcs nationaux de l’Est du pays. « Parmi les sites touristiques très prisés par les touristes, figurent entre autres, le parc national des Virunga qui abrite les immenses gorilles de montagnes, la réserve de faune à Okapis à Epulu, dans la Province Orientale, le site touristique d’Ishango dans la province du Nord Kivu, les chutes de Wagenia, près de la ville de Kisangani dans l’ex province Orientale, les chutes de Zongo, , les chutes d’Inga et le Jardin botanique de Kisantu, dans la province du Kongo central, le complexe minier du cuivre et le lac Tanganyika et ses îlots dans l’ancienne province du Katanga, sans oublier le parc présidentiel de la N’Sele à Kinshasa..

Depuis la fin des années 80, l’industrie touristique congolaise fait figure de parent pauvre de l’économie congolaise, en dépit du fait que la RDC est un scandale touristique. Le fond pour la promotion du Tourisme (FPT) provenant des taxes perçues dans des billets d’avion, les frais d’hôtel s’avère insuffisant pour faire face aux multiples défis dont la réhabilitation des voies d’accès aux sites. En outre, il n’existe pas, comme au Maroc, à Maurice et en Tunisie, des mesures d’incitation économique pour permettre aux opérateurs touristiques de contribuer à la promotion et au développement de l’industrie touristique en RDC. Au contraire, les opérateurs touristiques se plaignent d’une fiscalité qui étouffe et décourage les investisseurs de ce secteur pourtant pourvoyeur en devises.

(Source: ACP) 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF