mardi 27 juin 2017
Flash Infos
PARTICIPATION DE L’ANAPI A LA JOURNEE D’OPPORTUNITES D’AFFAIRES PAYS, CE MERCREDI 21 JUIN 2017 A L’HOTEL MEMLING: Il s’est tenu ce mercredi 21 juin 2017 à l’Hôtel Memling de la Gombe, la Journée d’Opportunités d’Affaires Pays, organisée par la Nouvelle Chambre de Commerce Nationale, en sigle NCCN-RDC. L’organisation de cette journée s’inscrit dans l’optique de la promotion des                                                    Dix millions de dollars pour relancer les activités de la Minière de Bakwanga au Kasaï Oriental: Le gouvernement disponibilise actuellement la somme de dix millions de dollars américains en vue de relancer les activités de la Minière de Bakwanga, au Kasaï Oriental et éviter ainsi  la mort programmée de cet ancien fleuron de l’économie congolaise, a                                                    Ituri: 3,5 millions USD pour la gestion des Lacs Albert et Edouard: La Banque Africaine pour le Développement(BAD) a débloqué 3,5 millions de dollars américains pour le projet LEAF 2, qui vise à accroitre la production des poissons des lacs Albert et Edouard et améliorer les conditions de vie de la population                                                    La RDC, candidate pour abriter le bureau régional de la BAD: Le Ministre des Finances, Henry Yav Mulang, en  sa qualité de gouverneur pays auprès de la Banque africaine de développement (BAD), a proposé la candidature de la République démocratique du Congo pour abriter le bureau régional de cette institution bancaire                                                    La RDC lance son Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal de l’or (ITOA): Le ministère des Mines a lancé lundi 19 juin à Kinshasa un dispositif pour assurer la traçabilité de l’or produite artisanalement en RDC. Ce dispositif, appelé ITOA (Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal) vise l’encadrement de la filière aurifère pour                                                    Le premier café « Arabica » produit en RDC apprécié sur les marchés internationaux : Le Directeur général de l’Office national de café (ONC), Augustin Bompate Bo-Lounda, a indiqué au cours d’un entretien lundi 19 juin 2017 avec l’ACP, que le café « Arabica » produit pour la première fois en RDC est prisé sur                                                    Quinze millions USD des investisseurs indiens pour l’électrification de la ville de Mbandaka: Le ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, a échangé jeudi avec une délégation des investisseurs indiens conduite par le gouverneur de la province de l’Equateur, Tony Bolamba , sur un projet d’investissement de l’ordre de 15 millions                                                    La RDC et la Banque mondiale signent trois accords de financement d’un montant de 280 millions USD : Le ministre des Finances, Henry  Yav  Mulang pour la République démocratique du Congo (RDC) et le directeur  des opérations de la Banque mondiale en RDC, Ahmadou Moustapha Ndiaye, ont signé mardi  à Kinshasa, trois   accords  de financement de 280 millions                                                    Le démarrage des travaux de la CIMASAT annoncé pour cette année: Le ministre de l’Industrie, Ilunga Leu a annoncé, mercredi à l’occasion de sa réplique aux préoccupations des députés nationaux relatives à la question orale avec débat du député Alphonse Awenze Makiaba  sur la situation actuelle de la cimenterie de Maïko,                                                    Au terme d’une réunion présidée lundi par le ministre du Plan Bahati : Bientôt les contrôles contre la fraude économique,: Dans le cadre de la maximisation des recettes conformément aux promesses faites par le gouvernement central dans son programme budgétaire, le ministre d’Etat et ministre du Plan Modeste Bahati Lukwebo a présidé une importante réunion, le lundi 12 juin 2017,                                                   

Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures

Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse de l’état des économies africaines et la proposition des solutions adéquates pour leur accroissement. Ce rapport a été synthétisé par Albert Zeufack, économiste en chef, Région Afrique. Il a été soutenu par Punam Chuhan-Pole, économiste principale, Région Afrique. L’orateur principal a démontré, selon ce rapport, que la croissance économique en Afrique est en train de rebondir et devrait atteindre cette année 2.6%. Ceci, c’est après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas, l’économiste prouve qu’elle était une année noire.

En effet, les 2.6% sont insignifiants pour un Continent comme l’Afrique avec des pays qui ont des ressources naturelles très riches. Pour les atteindre, le chemin n’est pas facile. Il y a plusieurs obstacles qu’il faut surmonter notamment, la problématique de bonne politique. De ce fait, il faudrait que l’Afrique s’investisse dans les réformes du cadre macroéconomique et structurelle. C’est surtout sur la dernière que la Banque Mondiale mise. Selon le rapport Africa’s pulse, pour générer des ressources financières afin de stabiliser la situation économique, il faut passer par des infrastructures. C’est ce qui va permettre la région à se hisser au niveau des ‘’meilleures élèves’’ et augmenter ainsi son PIB par habitant.

Albert Zeufack avait commencé par saluer l’initiative de s’adresser à la Presse Africaine en français sans passer par un traducteur. Ça ne vient pas tous les jours. Cette communication a relié plusieurs Capitales et grandes Villes de l’Afrique. Il y avait entre autres : Kinshasa, Lomé, Brazzaville, Antananarivo, Abidjan, Lomé, Cotonou, Dakar, Ouagadougou et tant d’autres.

Il a fait savoir que la croissance des investissements en Afrique a été arrêtée entre 2014 et 2015 en chutant de près de 8 à 0,6%. Pour arrêter cette hémorragie, le rapport africa’s pulse, qu’il a détaillé propose que l’Afrique plante le décor en se fondant dans les investissements, surtout, dans les infrastructures pour réduire la pauvreté et favoriser le développement économique.

Cette invitation est lancée car, l’Afrique se situe actuellement au dernier rang de toutes les régions en développement, par rapport à la quasi-totalité des indicateurs de performance. Ce rapport, très riche, fait un état des lieux des infrastructures africaines. Il analyse la situation sur le plan de la qualité, quantité et les modalités de leur mise en œuvre. Il s’intéresse aussi à la relation entre la croissance des infrastructures et la croissance économique. Il examine enfin, le niveau des investissements publics et l’efficacité des dépenses. Les mettre tous ceux-ci en musique, fera en sorte que l’Afrique puisse progresser de 1,7 point de pourcentage supplémentaire chaque année.

Pour finir, Albert Zeufack souligne que ce rapport appelle à la mise en œuvre urgente de réformes visant à améliorer les institutions qui promeuvent du secteur privé, développer les marchés financiers locaux, améliorer les infrastructures et renforcer la mobilisation des ressources intérieures.

(Source : la Prospérité)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF