mercredi 24 janvier 2018
Flash Infos
le Gouvernement se rend auprès de la société NESTLE S.A région Afrique équatoriale pour s’enquérir des raisons de son départ:   Après l’annonce soudaine, par la Société Nestlé S.A  de la fermeture de son usine et de ses activités en RDC en date du 30 janvier 2018, décision qui a fait l’objet de diverses interprétations dans l’opinion tant nationale qu’internationale, le                                                    Climat des Affaires : l’ANAPI évalue les réformes Doing Business 2019 sur la création d’entreprise et le paiement des taxes: Après la publication du Rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale, à l’issue duquel la RDC a amélioré sa cotation dans le classement général de deux places, soit de la 184ème place occupée depuis 5 ans à la 182ème place, l’heure                                                    Global Touch Corporates. Start Up 2 : l’ANAPI participe à l’incitation des jeunes à l’entrepreneuriat: «Les jeunes entrepreneurs et ceux qu’ils inspirent sont la pierre angulaire de l’ascension de l’Afrique». Voilà une phrase incitatrice de Tony Elumelu que le Directeur général de l’Anapi, Anthony Nkinzo a reprise lors de son intervention le samedi 9 novembre                                                    RDC : Opportunités d’affaires, l’ANAPI convainc le Groupe turc MUSIAD !: L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Investissement (ANAPI) a séduit le Groupe turc MUSIAD à saisir les opportunités d’affaires de la RDC. Ce groupe de 55 entreprises est prêt à investir dans la filière agricole. De Lubumbashi à Kinshasa, ces                                                    COMMUNIQUE:   L'ANAPI a appris avec regret l'annonce de la fermeture au 30 janvier 2018 de la Société Internationale Nestlé Congo Sa.   Pour rappel, Nestlé s'est établie en République Démocratique du Congo depuis plusieurs années et en 2009,  avec l'accompagnement de l'ANAPI , elle                                                    Le Ministre d’État B. Lukwebo a présidé l’atelier de dissémination des résultats Doing Business 2018: Le ministre d’État chargé du Plan a présidé lundi 27 novembre au Pullman Hôtel l’atelier de restitution des résultats Doing Business 2018, qui a classé la RDC 182ème sur 190 pays, organisé par l’Agence nationale pour la promotion des investissements                                                    AVIS AU PUBLIC: EN VUE DE RENFORCER LA TRANSPARENCE DANS LE PROCESSUS DE CREATION D’ENTREPRISE, LE GUICHET UNIQUE DE CREATION D'ENTREPRISE (GUCE) VIENT D’INSTAURER UN SYSTEME DE SUIVI ELECTRONIQUE DU DOSSIER EN LIGNE. EN EFFET, SANS DEVOIR SE DEPLACER, LE REQUERANT PEUT DESORMAIS SE                                                    L'ANAPI réunit les décideurs des services impliqués dans le processus de création d'entreprise sur l'informatisation et la mise en: L'ANAPI  réunit les décideurs des services impliqués dans le processus de création d'entreprise sur l'informatisation et la mise en réseau desdits services C'etait le mercredi 01 novembre 2017 que le Directeur Général de l'ANAPI, Monsieur Anthony NKINZO Kamole a réuni autour                                                    Climat des Affaires : l’ANAPI sensibilise la province du Haut Katanga:   La République Démocratique du Congo compte résolument améliorer le climat des affaires et ainsi favoriser les investissements tant nationaux qu’étrangers. C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements ANAPI en sigle, conduite par Son Directeur                                                    PRESENTATION RAPPORT DOING BUSINESS 2018: La RDC améliore son classement dans le Rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale qui vient d’être publié ce jour. En effet après 5 années de stagnation, le pays passe de la 184ème à la 182ème place.   Le Gouvernement de                                                   

La BM entend développer une zone économique en RDC d’ici à 2019

La Banque mondiale entend  développer d’ici à 2019, une zone économique en RDC destinée à impulser un nombre d’activités économiques notamment dans  la commune de Maluku, à Kinshasa, a indiqué Milaine Rossanaly spécialiste de cette institution de Bretton Woods en matière de développement du secteur privé. Elle a fait savoir que la mise en œuvre de la zone économique spéciale en RDC s’inscrit dans le cadre du projet de développement des pôles de croissances Ouest (PDPC) lancé en avril 2014, à Kinshasa.

Le PDPC, a-t-elle dit, intervient dans les secteurs de l’agriculture, à travers le développement de la chaîne de valeur agricole dans la province du Kongo central et le développement du secteur privé. C’est dans ce dernier domaine, a-t-elle précisé, que sont prévus le financement de la zone économique spéciale de Maluku pour un montant de 27 millions de dollars américains  et l’amélioration proactive du climat des affaires dans a zone ciblée Mme Rossanaly a fait remarquer que le projet PDPC, financé à hauteur de 110 millions de dollars américains arrive à échéance en 2019. La Banque mondiale  a eu à observer la mise en œuvre du projet à Kinshasa,  et au Kongo central.  Le train d’avancement des activités est constaté à Matadi et Kinshasa.

Le PDPC se décline en plusieurs activités dont la première consiste en la    mise en place d’un partenariat public-privé (PPP). Dans ce cadre le projet finance  le recrutement d’un conseiller en transaction devant appuyer le gouvernement dans l’identification d’un développeur de la zone économique spéciale pour Maluku et la conclusion d’un partenariat public-privé. La deuxième activité concerne la mise en place  d’une autorité des zones économique spéciale consistant en un projet d’aide au recrutement de l’unité de gestion de ces zones économiques  et à  la contribution au renforcement des capacités et à l’opérationnalisation de cette unité. La troisième activité est relative au financement des infrastructures de base autour  et à l’intérieure de la zone économique de Maluku. Cette composante est liée à des conditions de décaissement dans le respect des mesures environnementales et sociales, telles que définies dans l’accord de financement signé entre la Banque mondiale et le gouvernement congolais.

L’engagement à recenser la population

Par ailleurs, Mme Rossanaly a indiqué que la Banque mondiale s’est engagée à recenser avant l’indemnisation la population qui occupait les 244 hectares mobilisées à Maluku pour les travaux de différents projets envisagés par cette institution de Bretton Wood.

A ce jour, signale-t-elle,   90% des personnes recensées sont aujourd’hui indemnisées conformément au plan de réinstallation de la population, validée aussi bien par le gouvernement que la Banque mondiale en 2012 et le processus de compensation poursuit son cours normal. Concernant les types d’infrastructures envisagées à l’intérieur et à l’extérieur de la zone économique spéciale. ACP

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF