mercredi 24 janvier 2018
Flash Infos
le Gouvernement se rend auprès de la société NESTLE S.A région Afrique équatoriale pour s’enquérir des raisons de son départ:   Après l’annonce soudaine, par la Société Nestlé S.A  de la fermeture de son usine et de ses activités en RDC en date du 30 janvier 2018, décision qui a fait l’objet de diverses interprétations dans l’opinion tant nationale qu’internationale, le                                                    Climat des Affaires : l’ANAPI évalue les réformes Doing Business 2019 sur la création d’entreprise et le paiement des taxes: Après la publication du Rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale, à l’issue duquel la RDC a amélioré sa cotation dans le classement général de deux places, soit de la 184ème place occupée depuis 5 ans à la 182ème place, l’heure                                                    Global Touch Corporates. Start Up 2 : l’ANAPI participe à l’incitation des jeunes à l’entrepreneuriat: «Les jeunes entrepreneurs et ceux qu’ils inspirent sont la pierre angulaire de l’ascension de l’Afrique». Voilà une phrase incitatrice de Tony Elumelu que le Directeur général de l’Anapi, Anthony Nkinzo a reprise lors de son intervention le samedi 9 novembre                                                    RDC : Opportunités d’affaires, l’ANAPI convainc le Groupe turc MUSIAD !: L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Investissement (ANAPI) a séduit le Groupe turc MUSIAD à saisir les opportunités d’affaires de la RDC. Ce groupe de 55 entreprises est prêt à investir dans la filière agricole. De Lubumbashi à Kinshasa, ces                                                    COMMUNIQUE:   L'ANAPI a appris avec regret l'annonce de la fermeture au 30 janvier 2018 de la Société Internationale Nestlé Congo Sa.   Pour rappel, Nestlé s'est établie en République Démocratique du Congo depuis plusieurs années et en 2009,  avec l'accompagnement de l'ANAPI , elle                                                    Le Ministre d’État B. Lukwebo a présidé l’atelier de dissémination des résultats Doing Business 2018: Le ministre d’État chargé du Plan a présidé lundi 27 novembre au Pullman Hôtel l’atelier de restitution des résultats Doing Business 2018, qui a classé la RDC 182ème sur 190 pays, organisé par l’Agence nationale pour la promotion des investissements                                                    AVIS AU PUBLIC: EN VUE DE RENFORCER LA TRANSPARENCE DANS LE PROCESSUS DE CREATION D’ENTREPRISE, LE GUICHET UNIQUE DE CREATION D'ENTREPRISE (GUCE) VIENT D’INSTAURER UN SYSTEME DE SUIVI ELECTRONIQUE DU DOSSIER EN LIGNE. EN EFFET, SANS DEVOIR SE DEPLACER, LE REQUERANT PEUT DESORMAIS SE                                                    L'ANAPI réunit les décideurs des services impliqués dans le processus de création d'entreprise sur l'informatisation et la mise en: L'ANAPI  réunit les décideurs des services impliqués dans le processus de création d'entreprise sur l'informatisation et la mise en réseau desdits services C'etait le mercredi 01 novembre 2017 que le Directeur Général de l'ANAPI, Monsieur Anthony NKINZO Kamole a réuni autour                                                    Climat des Affaires : l’ANAPI sensibilise la province du Haut Katanga:   La République Démocratique du Congo compte résolument améliorer le climat des affaires et ainsi favoriser les investissements tant nationaux qu’étrangers. C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements ANAPI en sigle, conduite par Son Directeur                                                    PRESENTATION RAPPORT DOING BUSINESS 2018: La RDC améliore son classement dans le Rapport Doing Business 2018 de la Banque Mondiale qui vient d’être publié ce jour. En effet après 5 années de stagnation, le pays passe de la 184ème à la 182ème place.   Le Gouvernement de                                                   

L’OCDE table sur une reprise de 10% des IDE vers l’Afrique, à plus de 65 milliards $ en 2017

Les économies africaines pourraient raviver les appétits étrangers pour les actifs pétroliers, qui sont restés émoussés en 2016. C’est ce qu’indique le rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), publié le 7 juin dernier.

En effet, l’année dernière a connu un recul d’environ 3% des entrées d'IDE vers l'Afrique mais en 2017, l’organisation du commerce table sur une forte reprise. Concrètement, les flux entrants d’Investissements directs étrangers (IDE) devraient augmenter d'environ 10% cette année, à près de 65 milliards de dollars contre 59 milliards $, l’an dernier, compte tenu des hausses quoique modérées du prix du pétrole et d'une augmentation potentielle des cours d’autres produits de base.

Le rapport de l’organisation plante déjà le décor d’une année plus ou moins prospère pour les investissements. Le secteur pétrolier pourrait reprendre tout doucement des couleurs. Ledit rapport cite notamment le géant pétrolier français Total qui a déjà accepté, par l'intermédiaire de sa filiale sud-africaine, de prendre une participation en Ouganda, dans une production dirigée par Tullow Oil (Royaume-Uni) pour 900 millions de dollars afin de revitaliser le projet en difficulté.

Outre Total, le document évoque également le lancement d'une joint-venture de 3,3 milliards de dollars entre Africa Finance Corporation (AFC), une institution basée à Lagos et le fonds sud-africain opérant dans le secteur des infrastructures, Harith General Partners. Cette alliance des deux géants africains constituera, comme le prédisent les spécialistes de l’OCDE, l’une des plus grandes compagnies panafricaines et devrait impulser un bond des investissements dans le secteur énergétique sur le continent.

Par ailleurs, les projets non-pétrole devraient également jouer leur partition. Des projets Greenfield annoncés pour 2016, lancés dans le secteur prometteur de l'immobilier, des projets axés sur les énergies renouvelables, les produits chimiques et le secteur automobile, affichent de belles perspectives pour l’an 2017. Cet engouement est surtout porté par les multinationales chinoises et émiraties qui se sont fortement engagées sur les chantiers des infrastructures et divers services.
(Agence Ecofin)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF