jeudi 21 septembre 2017
Flash Infos
Rôle de la Fiscalité dans l’attraction régionale des investissements ANAPI : Le Directeur Général de l’Anapi, Anthony Nkinzo, a apporté sa contribution substantielle à faire progresser le système fiscal de la RDC, au Forum national sur la fiscalité en RDC. Il a aussi proposé des pistes de solutions. Dans le sous-thème                                                    Ouverture de la 2ème édition de l’Expo Béton à Kinshasa: La 2ème édition de l’Expo Béton placée sous le thème « Planification et aménagement des zones industrielles et résidentielles des agglomérations urbaines congolaises : enjeux, défis et perspectives » a démarré ses travaux depuis le Jeudi 07 septembre 2017, dans                                                    Les régies financières chargées de contribuer au fonds d’assainissement de Kinshasa: Les gouvernements central et provincial de Kinshasa se sont réunis mercredi 6 septembre à Kinshasa pour discuter sur la taxe d’assainissement de la capitale congolaise. Pour résoudre définitivement cette épineuse question, il a été demandé à quatre services de l’Etat                                                    Libéralisation du secteur des assurances : les opérateurs dressent l’état des lieux : L'état des lieux de la libéralisation du secteur des assurances en RDC a fait l’objet des échanges entre les opérateurs du secteur des assurances à Kinshasa le week end dernier. L’Hôtel Memling dans la commune de Gombe a servi de                                                    RDC : L’accord «ANAPI–FEC» vise l’amélioration du climat des affaires: L’accord de collaboration entre l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires. La signature respectivement par Anthony Nkinzo, Directeur Général de l’ANAPI                                                    La RDC rejoint les six pays de la Cemac dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du: Depuis le 5 septembre 2017, la République démocratique du Congo (RDC) a rejoint le Groupe d’action contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Afrique centrale (Gabac), en qualité de membre associé ; puisque la RDC ne fait                                                    La RDC engagée dans la lutte contre la fraude et la contre bande minière: La RDC s’est engagée à fournir plus d’effort dans la lutte contre la fraude et la contrebande minière a déclaré mercredi  M. Kakese Vinalu, coordonnateur national du mécanisme national de coordination de la CIRGL au cours d’un entretien avec l’ACP. Il                                                    Les douaniers et experts congolais invités à appliquer les « règles d’origines » du COMESA: Le directeur général adjoint de la DGDA, Kongolo Kabila, a invité mercredi  à la clôture  de l’atelier sur «  les règles d’origine COMESA », les participants  à appliquer  les règles du COMESA efficacement et  à les mettre en pratique pour l’intérêt                                                    Les douaniers et experts congolais invités à appliquer les « règles d’origines » du COMESA: Le directeur général adjoint de la DGDA, Kongolo Kabila, a invité mercredi  à la clôture  de l’atelier sur «  les règles d’origine COMESA », les participants  à appliquer  les règles du COMESA efficacement et  à les mettre en pratique pour l’intérêt                                                    Le gouvernement prend en compte les recommandations de l'atelier: Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a, par ailleurs, exprimé l'engagement de son gouvernement à tenir compte des recommandations issues de la conférence sur le « Climat des affaires en RDC », dans l'exécution de sa nouvelle politique relative à                                                   

La RDC déclare la guerre contre la corruption et la fraude fiscale, selon le Premier Ministre Bruno Tshibala

Le Premier Ministre Bruno Tshibala a indiqué que le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a déclaré la guerre contre la corruption, la fraude fiscale et douanière, la multiplicité des taxes et des frais administratifs illégaux ainsi que les criminels qui ont privatisés l’Etat pour satisfaire leurs propres intérêts.

M. Bruno Tshibala l’a fait savoir, mardi 29 août 2017 à Kinshasa, lors de l’ouverture de la conférence sur l’amélioration du climat des affaires en RDC réunissant les acteurs publics et privés ainsi que la société civile et axée sur le thème « Pour la facilité des affaires en RDC ».

Il a fait remarquer que cette conférence vise à permettre au gouvernement d’améliorer le secteur des affaires par l’exploitation des voies et moyens que les participants vont proposer au gouvernement. « Ce n’est pas la première fois qu’on parle de l’amélioration du climat des affaires. Tout a été dit sur ce qu’il faut faire pour améliorer le climat des affaires en RDC sans donner des résultats escomptés », a souligné le Premier ministre Tshibala.

A cet effet, il a relevé que la vie nationale continue avec son cortège d’habitudes, d’antivaleurs, d’obstacles et de tracasseries de toutes sortes qui plombent la bonne marche des affaires. Toutefois, a-t-il dit, le gouvernement se trouve dans le devoir de répéter chaque fois et de faire ce qui est nécessaire pour améliorer le climat des affaires.

La voie d’amélioration du climat des affaires

Pour instaurer le bon climat des affaires en RDC, le Premier ministre a préconisé l’instauration et le renforcement de la sécurité juridique et judiciaire et la bonne gouvernance. La fraude, la corruption et la concussion, a-t-il ajouté, sont des pratiques qui empêchent le développement des entreprises, pourtant indispensables pour la production des richesses et la réduction de la pauvreté au pays, et découragent les investisseurs.

Bruno Tshibala a ensuite indiqué que le gouvernement continu à travailler, à travers la commission stratégique du comité de pilotage, pour adopter une nouvelle série de mesures urgentes destinées à stabiliser et à relancer l’économie. Il a laissé entendre que toutes ces mesures vont produire des effets positifs dans un avenir proche, appelant toute la population à faire sienne la lutte du gouvernement, en vue de sortir la RDC des difficultés qu’elle traverse.

Il a annoncé, dans ce cadre, l’ouverture des numéros verts au profit de la population pour dénoncer les agents publics qui posent des actes de nature à détruire la prospérité du pays.

Pour un recensement exhaustif des entraves à l’exercice des affaires en RDC

Pour le Conseiller Technique Spécial en charge du climat des Affaires à la Primature, Jules Alingete, ces assises permettront de faire un recensement exhaustif des entraves à l’exercice des Affaires dans le pays. « Nous allons examiner les réformes déjà initiées, leur application et proposer des nouvelles, pratiques, pour faire avancer l’état du climat des affaires en RDC», a-t-il fait savoir, avant de signaler qu’ils se retrouveront le monde des affaires, d’un côté et les administrations publiques intervenant dans ce secteur, de l’autre, pour débattre, ensemble, autour des préoccupations soulevées, avant de formuler des recommandations consensuelles.

De son côté, le 1 er Vice-président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Jean Pierre Kiwakana, a rappelé que sans les affaires, rien ne peut garantir la paix sociale, le développement de l’Economie et le bien être en général, relevant qu’il est important de maîtriser d’abord les secteurs d’activités économiques à choisir pour qu’en trouvant des solutions, « on ait un effet d’entraînement sur les autres ».

Les investissements sont nécessaires dans le pays car, sans eux, on ne peut parler ni des recettes de l’Etat, ni de la paix sociale du fait qu’ils créent des emplois, vecteurs de la dignité des travailleurs et, par conséquent, garantie de la paix, a-t-il estimé.

En terme de solution, le diagnostic est fait, a indiqué, quant à lui, le directeur des opérations de la Banque Mondiale pour la RDC, Amadou Moustapha Ndiaye, concluant que ce qui est important sera de se focaliser sur la mise en œuvre des recommandations formulées toutes ces années ainsi que celles qui sortiront de ces assises de quatre jours pour faire bouger les choses car, du côté de la Banque mondiale, c’est le pragmatisme et la concentration sur la mise en œuvre des recommandations clés qui comptent. (ACP)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF