samedi 23 février 2019
Flash Infos
Réunion du Secrétariat Technique du Comité de Pilotage Climat des Affaires, Partenariat Public-Privé, Promotion des Investissements et de l’Emploi: Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a placé le processus de mise en œuvre des réformes au cœur de ses préoccupations, afin d’attirer les investissements créateurs d’emplois et de richesses et porteurs de croissance inclusif. C’est dans ce cadre                                                    COMMUNIQUE DE PRESSE: L’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, ANAPI en sigle, porte à la connaissance des architectes, ingénieurs, avocats, Cabinets d’audit, représentants des services réformateurs dans le cadre du climat des affaires, Secrétaires Généraux des Administrations Publiques et contributeurs Doing Business                                                    MESSAGE DE FELICITATIONS DU PCA ET DU DG DE L’ANAPI A S.E. MONSIEUR FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, PRESIDENT DE LA: Excellence Monsieur le Président de la République, Au nom du Conseil d’Administration, de la Direction Générale et de l’ensemble du Personnel de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, « ANAPI » en sigle, nous vous présentons nos sincères et vives félicitations à                                                    La RDC à l’ère de la sécurité sociale: Depuis plus d’une décennie, la R.D.Congo s’est lancée dans un vaste programme des réformes dans le cadre de l’assainissement de son climat des affaires. Au nombre de ces réformes, il y a lieu de citer la promulgation de la Loi                                                    Avis au public relatif à l'accomplissement de la procédure de déclaration d'embauche de l'ONEM au sein du GUCE: L'Office National de l'Emploi ( ONEM) vient de prendre un avis au public pour répondre à une grande préoccupation concernant la procédure de déclaration à l'embauche, considérée par plusieurs comme postérieure à la création d'entreprise. Par cet avis au public, l'ONEM                                                    Participation de l’ANAPI au Forum Afrique 2018 organisé du 8 au 9 décembre à Sharm el-Cheikh et à la première: Une délégation de l’ANAPI conduite par le Directeur Général Adjoint, Madame Rose-Dorée BOKELEALE Ebeta, a pris part à deux grands évènements organisés successivement dans le continent Africain , à savoir : le Forum Afrique 2018 organisé du 8 au 9 décembre  à                                                    Sommet Africain du Commerce et de l’Industrie: Sous la conduite du Directeur Général, Monsieur Anthony NKINZO Kamole, la délégation de l’ANAPI a participé au 3ème Sommet Africain du Commerce et de l’Investissement (Ifrane Forum) qui s’est tenu à Ifrane au Maroc, du 29 au 30 novembre 2018                                                    Climat des Affaires : Lancement officiel de la rédaction du Code de l’Urbanisme en République Démocratique du Congo: Après la publication du Rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale, l’heure est à la mise en œuvre de nouvelles réformes sur certains indicateurs notamment celui de l’Obtention du permis de construire, indicateur sur lequel le pays a toujours                                                    RDC : comment le pays peut-il profiter du fonds de 1,8 milliard USD de l’OMT d’ici 2030 ? : La question était au centre de la troisième édition de la conférence Tokende Africa qui s’est tenue du 23 au 24 novembre 2018 à l’hôtel Invest de Kinshasa. Cette activité a bénéficié du partenariat avec l’Agence Nationale pour la promotion                                                    RDC : commerce transfrontalier, l’ANAPI sensibilise sur les avancées enregistrées:   L’amélioration de l’indicateur « Commerce transfrontalier » est une préoccupation pour le gouvernement de la Rd Congo qui tient à voir les différentes portes d’entrée du pays connaitre des avancées sur cet indicateur. C’est dans cette optique que l’ANAPI a organisé,  du                                                   
Image Congo

Contexte historique

Dans la dernière décennie, le début d’une nouvelle ère fut proclamé sur le plan politique, économique et social, grâce auquel l'élan de reconstruction nationale fut renforcé. Ayant comme objectif premier le redressement, la paix et la réunification du territoire national, le dialogue diplomatique pour mettre le pays sur la bonne voie est privilégié.

La République démocratique du Congo, qui abrite un vaste potentiel de ressources naturelles et de richesses minérales, tente actuellement de relancer son économie en adaptant son cadre juridique aux investissements actuels. Le processus de transition démocratique (2001-2006) a connu un dénouement réjouissant grâce aux élections libres, démocratiques et transparentes qui ont permis aux dirigeants démocratiquement élus (président de la République, députés et conseillers provinciaux, sénateurs, gouverneurs de provinces, etc.) de diriger le pays. Par conséquent, après les élections de 2006, la communauté internationale s’est trouvée confrontée à un gouvernement fraîchement élu qui promettait de défendre les principes de la démocratie et de promouvoir les investissements étrangers. Grâce à la stabilité politique qui s’en est suivie, les risques politiques (guerres, instabilité politique), économiques (raids, mesures économiques inappropriées) et sociaux (grèves, émeutes et troubles) ont diminué considérablement. En outre, au cours de la période législative 2006, certaines initiatives prospères ont été entreprises. La nouvelle Constitution, dite de la Troisième république, a été promulguée par le chef d'État le 18 février 2006 parallèlement à plusieurs codes en matière d’investissement.

Grâce à ces dispositions, la nouvelle Constitution réitère l'engagement de l'État congolais à réaliser ses objectifs de développement. Les droits de propriété, tant collectifs qu’individuels, et ceux des entreprises privées, pour les ressortissants nationaux comme pour les étrangers, sont garantis. L’immigrant met en place un conseil économique et social dont la tâche est d’assurer la prestation d’avis consultatifs auprès du président de la République, du Parlement et des pouvoirs publics, compte tenu de la complexité des enjeux liés au développement social et économique auxquels le pays est confronté.

Deux institutions d'appui aux processus de démocratie ont été prévues dans la Constitution en vue de renforcer les progrès du pays sur la voie d’un État de droit, et de garantir la démocratie. Ces institutions sont : la Commission électorale nationale indépendante (CENI) chargée de l'organisation permanente des élections, et le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) chargé d'assurer la liberté et la protection de la presse ainsi que tous les moyens de communication de masse prévus par la loi.

Depuis lors, le pays est parvenu à une stabilité politique jamais atteinte auparavant en dépit des quelques troubles épisodiques qui menacent parfois la paix dans certaines localités de l'est du pays mais que les forces nationales, appuyées par les forces de la communauté internationale, parviennent à maîtriser. La stabilité et la bonne gouvernance sont donc concrètes dans le pays et l'amélioration du milieu des affaires est donc mise au premier plan.

La RD Congo a réussi à se doter de lois et de réglementations visant à améliorer la portée des opérations dans tous les secteurs afin d'attirer davantage d'investissements privés. On estime, de toute évidence, que les efforts déployés pour améliorer le milieu des affaires ont été couronnés de succès à ce niveau puisque les fonds levés y sont effectivement investis. Il s’agit d’une avancée très importante.

Pourquoi investir en RDCongo ?

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF