dimanche 22 avril 2018
Flash Infos
La RDC participe à la réunion annuelle des investissements à DUBAI : Son Excellence Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre en charge du Plan, le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, est arrivé ce 09 avril 2018, à Dubaï où il prend part à la conférence annuelle des investissements (AIM), un événement mondial qui se                                                    L’ ANAPI INVITEE AU RDC EXPORT DE KINSHASA: Le ministère du Commerce extérieure a organisé du 02 au 04 avril 2018, le RDC Export, une table ronde de discussions autour des solutions pour la relance des exportations de produits de la République Démocratique du Congo, du lundi 2                                                    Le Forum économique (FOREC) de l’université de Kinshasa discute du climat des affaires: Le Forum économique (FOREC) de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Kinshasa, a organisé une conférence débat sur l’impact de l’amélioration du climat des affaires et son incidence sur la situation globale des affaires en                                                    La RDC présente au Salon international Agro-Tech à Kielce(Pologne): La RDC est désormais présente aux grands rendez-vous internationaux, où le Directeur Général de l' Agence Nationale pour la Promotion d'Investissement (ANAPI), M. Anthony Nkinzo a représenté SEM Modeste Bahati Lukwebo, Ministre d'Etat au Plan au salon international de la                                                    Le Ministre du Plan a procédé jeudi à l’ouverture des Journées Portes Ouvertes à l’ANAPI: Durant 3 jours, du jeudi 1er mars au samedi 3 mars, l’Agence nationale pour la promotion des investissements, Anapi, ouvre ses portes au grand public, Journées Portes Ouvertes, afin de vulgariser les réformes déjà entreprises par elle pour améliorer le                                                    Atelier-Anapi de sensibilisation : Les avocats confirment qu’il est plus facile et mois coûteux de créer une entreprise en RDC:   Les avocats ont confirmé que créer une entreprise n’est plus un parcours du combattant en RDC. Ils ont admis que des progrès notables ont été réalisés, notamment sur les délais, les procédures et les coûts, lors du processus de création d’entreprises,                                                    Construction d’un parc industriel de production de matériels électriques en RDC : Le ministre Kabange conduit une délégation d’hommes d’affaires: Le ministre de l’Aménagement du Territoire, Félix Kabange, a conduit lundi 5 février à l’Agence nationale pour la promotion des investissements, Anapi, un groupe d’investisseurs chinois qui est prêt à investir plus de 2 milliards de dollars américains en RDC,                                                    Newsletter du mois de janvier 2018: L’ANAPI vous remercie pour le temps que vous mettrez pour exploiter les informations contenues dans cette newsletter et reste ouverte à toute suggestion visant à améliorer la qualité et la quantité des données dont vous avez besoin dans le domaine des                                                    Le transfert de propriété en RDC: le Dg de l’ANAPI satisfait des réductions des coûts, délais et procédures: Le ministre des affaires foncières est totalement impliqués dans l’assainissement du climat des affaires sur l’indicateur  » Transfert de propriété « . En effet, grâce aux réformes initiées par le gouvernement pour améliorer le climat des affaires, il est aujourd’hui plus facile,                                                    Indicateur DB Permis de construire : le ministre de l’urbanisme s’engage à restituer l’autorisation permis de construire à l’Administration: Afin d’assainir le climat des affaires, le ministre de l’urbanisme et habitat, Joseph Kokonyangi, a résolu le mardi 23 janvier, à restituer l’autorisation Permis de construire à l’Administration, à supprimer rapidement les frais dits techniques, et à renforcer le site                                                   
Image Congo

Contexte historique

Dans la dernière décennie, le début d’une nouvelle ère fut proclamé sur le plan politique, économique et social, grâce auquel l'élan de reconstruction nationale fut renforcé. Ayant comme objectif premier le redressement, la paix et la réunification du territoire national, le dialogue diplomatique pour mettre le pays sur la bonne voie est privilégié.

La République démocratique du Congo, qui abrite un vaste potentiel de ressources naturelles et de richesses minérales, tente actuellement de relancer son économie en adaptant son cadre juridique aux investissements actuels. Le processus de transition démocratique (2001-2006) a connu un dénouement réjouissant grâce aux élections libres, démocratiques et transparentes qui ont permis aux dirigeants démocratiquement élus (président de la République, députés et conseillers provinciaux, sénateurs, gouverneurs de provinces, etc.) de diriger le pays. Par conséquent, après les élections de 2006, la communauté internationale s’est trouvée confrontée à un gouvernement fraîchement élu qui promettait de défendre les principes de la démocratie et de promouvoir les investissements étrangers. Grâce à la stabilité politique qui s’en est suivie, les risques politiques (guerres, instabilité politique), économiques (raids, mesures économiques inappropriées) et sociaux (grèves, émeutes et troubles) ont diminué considérablement. En outre, au cours de la période législative 2006, certaines initiatives prospères ont été entreprises. La nouvelle Constitution, dite de la Troisième république, a été promulguée par le chef d'État le 18 février 2006 parallèlement à plusieurs codes en matière d’investissement.

Grâce à ces dispositions, la nouvelle Constitution réitère l'engagement de l'État congolais à réaliser ses objectifs de développement. Les droits de propriété, tant collectifs qu’individuels, et ceux des entreprises privées, pour les ressortissants nationaux comme pour les étrangers, sont garantis. L’immigrant met en place un conseil économique et social dont la tâche est d’assurer la prestation d’avis consultatifs auprès du président de la République, du Parlement et des pouvoirs publics, compte tenu de la complexité des enjeux liés au développement social et économique auxquels le pays est confronté.

Deux institutions d'appui aux processus de démocratie ont été prévues dans la Constitution en vue de renforcer les progrès du pays sur la voie d’un État de droit, et de garantir la démocratie. Ces institutions sont : la Commission électorale nationale indépendante (CENI) chargée de l'organisation permanente des élections, et le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) chargé d'assurer la liberté et la protection de la presse ainsi que tous les moyens de communication de masse prévus par la loi.

Depuis lors, le pays est parvenu à une stabilité politique jamais atteinte auparavant en dépit des quelques troubles épisodiques qui menacent parfois la paix dans certaines localités de l'est du pays mais que les forces nationales, appuyées par les forces de la communauté internationale, parviennent à maîtriser. La stabilité et la bonne gouvernance sont donc concrètes dans le pays et l'amélioration du milieu des affaires est donc mise au premier plan.

La RD Congo a réussi à se doter de lois et de réglementations visant à améliorer la portée des opérations dans tous les secteurs afin d'attirer davantage d'investissements privés. On estime, de toute évidence, que les efforts déployés pour améliorer le milieu des affaires ont été couronnés de succès à ce niveau puisque les fonds levés y sont effectivement investis. Il s’agit d’une avancée très importante.

Pourquoi investir en RDCongo ?

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF