lundi 24 avril 2017
Flash Infos
Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures: Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse                                                    Inauguration de la microcentrale hydroélectrique de Wau au Nord-Kivu: La micro centrale hydroélectrique de Wau dans le territoire de Masisi, province du Nord Kivu a été inauguré mardi, indique le PNUD dans un communiqué de presse remis mardi à l’ACP. Selon la source, la réalisation de cet ouvrage d’intérêt                                                    Congo-Kinshasa: AN - La profession d'architecte bientôt règlementée !: Initiée par l'Honorable Lucain Kasongo Mwandianvita, La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'ordre national des architectes a été déclarée recevable et envoyée en commission mixte pour son approfondissement. Dans le souci de corriger certaines difficultés rencontrées le                                                    Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !: Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine. Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations                                                    Croissance en Afrique: le rebond après un net ralentissement: La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. Telles sont les conclusions de la nouvelle édition d'Africa's Pulse, un rapport                                                    La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC: La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3                                                    La croissance économique en Afrique subsaharienne atteindrait 2.6 % en 2017, selon la Banque Mondiale: La croissance économique de l’Afrique subsaharienne est en train de rebondir, avec possibilité d’atteindre environ 2.6 % en 2017, d’après les conclusions de la 15ème édition de la Revue « Africa’s Pulse » de la Banque Mondiale publiée mercredi à                                                    Dix milliards USD de GTT dollars dans la reconstruction de la province du Haut Katanga: Le directeur général de la Société allemande « German Technology Transfert » (GTT), Matthias Steinschulte, a fait part lundi au gouverneur de la province du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, de l’ouverture à Lubumbashi du bureau de son entreprise                                                    Randgold décide de garder ses engagements en RDC: M. le président de kibali et PDG de Randgold , Mark Bristow , a déclaré, au cours d’un point de presse organisé mardi à kinshasa que Randgold garde ses engagements en RDC car convaincu que le gouvernement de ce pays                                                    Congo Airways acquiert un nouvel aéronef « Boeing 737-800 »: La compagnie aérienne nationale Congo Airways a réceptionné samedi 15 avril 2017 à l’Aéroport international de N’djili un nouvel aéronef « Boeing 737-800 » fabriqué en 2012 et d’une capacité de 180 passagers. L’appareil a atterri à 12 heures 30 locales                                                   

Volume des investissements directs étrangers

Fiche Technique sur les investissements en RDC

La croissance économique d’une nation est fonction directe du degré des investissements atteint (Loi n° 004/2002 du 21 février 2002 portant Code des Investissements, Exposé des motifs, P.1.). Le taux d’investissement est devenu l’un des indicateurs auxquels les investisseurs recourent pour s’assurer de l’attractivité d’un pays.

I. L’enregistrement des projets d’investissement par leur agrément au Code des Investissements et par l’approbation des listes des biens à importer suivant le régime privilégié du Code Minier.

Le Code des Investissements permet aux projets d’investissements directs, nationaux et étrangers, réalisés en RDC dans les secteurs non expressément réservés à l’État ou non exclus par la liste négative, de bénéficier d’un certain nombre d’avantages douaniers, fiscaux et parafiscaux, ainsi que de certaines garanties générales (Article premier du Code des investissements).

Aux termes du prescrit de l’article 225 du Code Minier, tous les investisseurs dans le secteur minier font approuver par les Ministres des Mines et des Finances, avant de commencer leurs travaux, la liste comprenant le nombre et la valeur des biens mobiliers, d’équipements, de véhicules, de substances minérales et autres qui rentrent dans le champ d’application du régime douanier et fiscal privilégié prévu (Article 225 du Code Minier ; Loi N° 007/2002 DU 11 Juillet 2002 portant Code Minier.).

Tableau n° 1 : Ventilation par secteur des projets d’investissement agréés par l’ANAPI et valeur des biens importés approuvées par la Commission Interministérielle des Mines de 2010 à 2004 en USD

Années Code des Investissements Code Minier Total  général
Services Industries Agriculture et  Foresterie Infrastructures S/TOTAL Code des Investissements S/ total Mines
2010 52 53 14 2 121    
527.661.064 932.720.736 323.160.114 23.320.012 1.806.861.926 3.848.505.917 6.655.367.843
2011 84 54 12 5 155    
2.050.647.162 765.634.935 58.844.765 99.285.316 2.974.412.178 2.881.553.208 5.855.965.386
2012 72 59 9 2 142    
2.641.194.227 1.247.601.016 53.770.894 37.983.892 3.980.550.029 9.415.896.365 13.396.446.394
2013 51 53 5 4 113    
1.888.176.427 600.080.447 23.840.358 53.392.516 2.565.489.748 5.413.163.493 7.978.653.241
2014 61 61 3 2 127    
2.480.334.902 921.568.581 5.433.030 180.097.302 3.587.433.815 3.608.256.664 7.245.608.149
2015 28 26 1 1 56    
1.309.779.193 229.611.863 3.608.112 37.769.590 1.580.768.758 5.851.054.245 7.431.823.003

Source : Direction des Services aux Investisseurs/ANAPI et la Commission d’approbation des listes du Ministère des Mines, Kinshasa 2015.

II. Volume des investissements réalisés en RDC de 2010 à 2015 (en USD)

Les tendances des investissements réalisés se présentent comme indiquées dans le tableau ci-dessous.

Tableau n° 2 : Estimations du volume des investissements réalisés en RDC de 2010 à 2015 (en USD)

Années Projets d’investissements(en USD) Volumes d’investissements effectifsEstimés (en USD)
Code desInvestis. Code Minier Total Code desInvestis. Code Minier Totalannuel
2010 1.806.861.926 3.848.505.917 6.655.367.843 1.777.158.423 2.409.668.962 4.186.827.385
2011 2.974.412.178 2.881.553.208 5.855.965.386 1.981.579.981 3.365.029.562 5.346.609.543
2012 3.980.550.029 9.415.896.365 13.396.446.394 2.581.777.770 6.390.462.963 8.972.240.733
2013 2.565.489.748 5.413.163.493 7.978.653.241 2.509.948.450 6.094.242.470 8.604.190.920
2014 3.587.433.815 3.658.174.334 7.245.608.149 2.556.781.813 3.272.099.913 5.828.881.726
2015 1.580.768.758 5.851.054.245 7.431.823.003 1.714.898.829 3.717.914.380 5.432.813.209

Source : Elaboré par l’ANAPI, sur base des rapports de la Direction des Services aux Investisseurs et de la Commission d’approbation des listes du Ministère des Mines, Kinshasa, 2015.

Graphique 1 : Evolution du volume des investissements de 2010 à 2015 (En USD)

L’évolution du volume des investissements a été en constante progression de 2010 à 2012, elle a connu un léger fléchissement en 2013 et un mouvement decrescendo en 2014. Dans l’ensemble, cette évolution est significativement influencée par les flux des investissements venant du secteur minier. En effet, nous constatons à partir du graphique susmentionné, des croissances lentes des investissements du secteur du Code des Investissements contre une forte évolution avec forte amplitude pour les investissements du secteur minier. Les Investissements miniers sont réalisés en RDC à plus de 80 % par les filiales ou succursales des entreprises étrangères.

II. Tendance de flux des IDE de 2010 à 2015

Tableau n°3 : Volume estimé des investissements directs étrangers (en USD)

Années IDE/Code desInvestissements IDE/ Code Minier Total annuel  IDE
2010 1.368.411.986 1.927.735.170 3.296.147.156
2011 1.585.263.984 2.379.662.120 3.964.926.104
2012 1.884.697.772 4.707.948.182 6.592.645.954
2013 1.529.238.554 2.498.639.412 4.027.877.966
2014 1.610.772.542 1.341.560.964 2.952.333.506
2015 960.343.344 892.299.451 1.852.642.795

Source : Elaboré par l’ANAPI sur base des estimations faites à partir des données des rapports de la Direction des Services aux Investisseurs et de la Commission d’approbation des listes du Ministère des Mines.

Graphique 2 : Volume estimé des IDE réalisés en RDC de 2010 à 2015 (en USD)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF